Centre Départemental des Musiques et Danses Traditionnelles de Haute-Loire
 

Morceaux choisis pour chansons croisées #4

 

[Puisque nous pouvons moins voyager physiquement en ce moment, je vous propose un rendez-vous hebdomadaire sous forme d’un petit voyage en chansons 🙂

Les chansons traditionnelles ont navigué de région en région, parfois même de pays à pays, et avec la magie de la transmission orale, un même thème ou une même histoire se retrouve avec de belles variantes mélodiques ou de textes, traces des hommes et des femmes qui les ont chantées.

Dans ces croisements, on retrouvera une chanson recueillie en Haute-Loire et un collectage recueilli sur un autre territoire. Et ce qui serait super, c’est que tout un chacun n’hésite pas à poster en commentaire des liens vers d’autres collectages d’autres endroits pour que l’on voit jusqu’où le périple nous emmènera sur le fil des histoires !

Merci à tous et bon voyage musical,

Virgilia, permanente du CDMDT43]

 

Aujourd’hui on remonte un peu, en partant toujours de la Haute-Loire pour poser nos valises en Morvan avec une jolie chanson burlesque  « Le moine et la fille qui se barbouille d’encre » (Coirault – 09320). Cette fois-ci si les paroles sont très similaires, la mélodie en revanche ne nous transmet pas la même histoire 🙂

 

Anastasie Bonnafet, collectée par Jean Dumas en 1960 à Maisonnette (Emblavez, 43)

 

 

Et une version recueillie auprès de E.Michot à Prémery vers 1879 par Achille Millien

Pas de collectage à écouter exceptionnellement pour le Morvan, puisque cette version a été collectée de manière écrite et figure dans le recueil d’Achille Millien Tome 3 : voici la page en question.  Mais on vous en propose quand même une petite version contemporaine avec Lucien Pillot, que je remercie.

 

Petite (ou grande) info : il y a aussi beaucoup de collectages et notamment des recueils d’Achille Millien (dont la chanson ci-dessus) qui sont écoutables en midi et visionnables sur partition dans la vaste bibliothèque musicale de l’AEPEM ici-même, merci à eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code