Morceaux choisis pour chansons croisées #2

[Puisque nous pouvons moins voyager physiquement en ce moment, je vous propose un rendez-vous hebdomadaire sous forme d’un petit voyage en chansons 🙂
Les chansons traditionnelles ont navigué de région en région, parfois même de pays à pays, et avec la magie de la transmission orale, un même thème ou une même histoire se retrouve avec de belles variantes mélodiques ou de textes, traces des hommes et des femmes qui les ont chantées.
Dans ces croisements, on retrouvera une chanson recueillie en Haute-Loire et un collectage recueilli sur un autre territoire. Et ce qui serait super, c’est que tout un chacun n’hésite pas à poster en commentaire des liens vers d’autres collectages d’autres endroits pour que l’on voit jusqu’où le périple nous emmènera sur le fil des histoires !
Merci à tous et bon voyage musical,
Virgilia, permanente du CDMDT43]

 

 

Aujourd’hui on voyage un peu plus loin depuis la Haute-Loire, puisque le deuxième collectage vient du Québec !

C’est une histoire que j’affectionne parce qu’elle est plutôt rigolote, et qu’on peut la chanter en veillée avec un.e ami.e pour la faire vivre en dialogue 🙂

On écoute donc l’histoire des soupçons d’un mari, alias “les répliques de Marion” (05971 –  Coirault) ou “Corbleur, sambleur Marion”[III.F-01 Laforte] chantée par :

 

Jeanne Ronze, collectée par Jean Dumas en 1960 au Pertuis (43)

 

et

 

deux chanteurs dont on ignore le nom, présent sur le 33 tours Cibles, Archives de folklore de l’Université Laval et Ministère de l’Éducation du Québec de 1974.

(la transcription des paroles de cette version en cliquant ici)

 

Un grand merci à Robert Bouthillier pour la transmission de ce dernier collectage et de sa transcription 🙂

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code