Centre Départemental des Musiques et Danses Traditionnelles de Haute-Loire
 

[Morceaux choisis pour chansons croisées #1]

 

Puisque nous pouvons moins voyager physiquement en ce moment, je vous propose un rendez-vous hebdomadaire sous forme d’un petit voyage en chansons 🙂

Les chansons traditionnelles ont navigué de région en région, parfois même de pays à pays, et avec la magie de la transmission orale, un même thème ou une même histoire se retrouve avec de belles variantes mélodiques ou de textes, traces des hommes et des femmes qui les ont chantées.

Dans ces croisements, on retrouvera une chanson recueillie en Haute-Loire et un collectage recueilli sur un autre territoire. Et ce qui serait super, c’est que tout un chacun n’hésite pas à poster en commentaire des liens vers d’autres collectages d’autres endroits pour que l’on voit jusqu’où le périple nous emmènera sur le fil des histoires !

Merci à tous et bon voyage musical,

Virgilia, permanente du CDMDT43

 

Aujourd’hui, deux chanteuses nous racontent l’histoire de la « Fille du geolier », thème classé dans les catalogues Coirault / Laforte (pour savoir de quoi je parle, cliquez sur le lien 😉 ) sous la référence « COI 01403 – Pierre et Françoise (ou La fille du geôlier amoureuse d’un prisonnier) et [LAF] II, C-05 Pierre et Françoise ».

C’est parti pour un petit voyage croisé, Bretagne / Haute-Loire avec :

 

Anastie Bonnafet, collectée par Jean Dumas en 1960 à Maisonnette, hameau de St Pierre du Champ (43)

et

 

Thérèse Legeay, collectée par Denis Angibaud en 1975-76 à Légé (44)

 

Ces enregistrements sont présents respectivement sur la Base inter-régionale du patrimoine oral et sur la base Dastum qui sont de vértiables coffres au trésor de collectages de chants, musiques instrumentales, contes, anecdotes…que je ne je peux que vous encourager à aller consulter 🙂

La base du PO est en libre-accès, pour accéder à celle de Dastum il faut s’inscrire ici mais tout est gratuit  !

2 Comments

  1. Bravo Virgilia, excellente idée.
    La première version chantée par Anastie est très proche d’une version d’Ardèche et dans la mélodie et dans son mouvement.
    Quant à la seconde (44), même constatation, elle est très proche d’une version du Berry collectée par Roger Péarron et chantée par Dédée Duffault.
    Ce qui est excitant et passionnant, ce sont les différences, chouette ! Belle initiative ! J’applaudis !

  2. Eric Desgrugillers

    Merci Virgilia !!
    une chronique simple, efficace, et drôlement intéressante pour se former à l’écoute des subtilités, richesses et surprises de ces chansons et de ces interprètes ! plus nous aurons d’entrées vers ces enregistrements, plus nous les ferons connaître, ainsi que les bases de données qui les portent !
    Bien à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code