Vendredi 28 juillet 2017

* 3ème soirée du festival *


>>> Billetterie en ligne <<<


21h00 – Concert / Bal traditionnel

Le Puy en Velay – Centre Pierre Cardinal

Concert – La Mal Coiffée : « E Los Leons »

 

Marie Coumes (chant), Laetitia Dutech (chant, bendir, sagattes), Myriam Boisserie (chant, brau), Karine Berny (chant, grosse caisse)

La Mal Coiffée, c’est d’abord un souffle. Celui de quatre voix féminines, messagères d’une langue qui claque : l’occitan. Ancré dans la modernité, elles font résonner un timbre profond et chaleureux soutenu par un puissant jeu rythmique. La Mal Coiffée mêle sa polyphonie à la poésie malicieuse et imagée de deux «embelinaires» : Jean-Marie Petit et Léon Cordes. Deux grandes figures de la littérature languedocienne, dont les mots peignent l’âme de leur pays, le Minervois, de ses hommes et de ses femmes, tels des instantanés révélant la nature profonde des êtres et des
choses.

 


 – Bal traditionnel –

 Trio DCA

 

Les musiques de Haute Auvergne reconnues pour leur puissance, leur richesse, leur style et leur originalité, avaient depuis longtemps besoin d’être replacées dans une actualité incontestable, pour que les références du début du XXe siècle cèdent le pas
à des démarches créatives. La chose est faite et ce trio possède toutes les qualités requises pour redonner un engouement à ces musiques.

 

mknhvbouv

 


Mal Trio

 

Huriel Vernis (vielle à roue), Pierre-Edouard Jouvet (accordéon), Rémy Villeneuve (cornemuse)

3 gars ! Huriel Vernis , originaire du Bourbonnais , est tout empreint de la tradition de vielle à roue dont elle représente le principal marqueur culturel. Il est passé par le rock alternatif et les musiques populaires urbaines avant de revenir à la pratique de la musique à danser de tradition orale.
Pierre-Edouard Jouvet, quant à lui, est un tailleur de pierre, également accordéoniste, du forez altiligérien. Les trois temps de la bourrée ne l’ont jamais quitté.
Rémy Villeneuve est un maître sonneur berrichon du 21ème siècle, ayant autant “ tété” le son des grandes cornemuses que celui des solos d&#39;Angus Young.
Tous trois s’accordent la liberté de plonger à bras le corps dans le grain et la cadence des musiques de l’“Auvergne étendue” et comptent  y nager et s’y déployer à grandes brassées fougueuses.
Leur bal “ tout-terrain” prend place dans tous les contextes .Il a su embringuer de nombreux néophytes dans un roadtrip aux sons d’ici : bistrots de village, squats et lieux de vie alternatifs en ville, scènes de salles de concerts etc…..


>>> Voir la soirée du Samedi 29 Juillet <<<

Les commentaires sont fermés