Centre Départemental des Musiques et Danses Traditionnelles de Haute-Loire
 

Jeudi 29 Juillet 2021

* 2ème soirée du festival *


>>> Billetterie : bientôt <<<


  • 19H00 / APÉRO-CONCERT avec SOURDURE :

SOURDURE 

Ernest BERGEZ alias SOURDURE (machines, violon, percussions)

 

SOURDURE

« Cela fait plus de mille ans que, de génération en génération, la création occitane revêt de nouvelles formes. Sous les mains d’Ernest Bergez, alias Sourdure, elle est ici baignée de musique concrète et de résurgences hybrides, de synthèse modulaire et de pratiques transversales. À travers les câbles, les chansons se réécrivent au gré des interprétations. Ainsi se dévoile une musique éternelle, naissante mais volontairement séculaire, qui se joue des habitudes et des superflus. Disséquée, elle prend forme entre création et collectage. Ni l’un ni l’autre. Familière mais étrange. Volontairement ambiguë donc, elle dévoile ses ritournelles en trompe l’œil, pour mieux voyager sur un fil électrique. Réinventer la tradition : en France, la tâche est grande.
Redonner aux folklores, ces témoins du grand laboratoire des peuples, la place qui leur revient, Ernest Bergez s’y attelle depuis quelques années déjà, avec une belle sincérité, après avoir découvert le trésor qui gisait là, à ses pieds. Les mêmes pieds qui se mettront ensuite à battre la mesure pour appuyer, à travers chants, les étincelles du violon. On y écoute le souffle des capteurs et des bandes magnétiques, dans une fragilité érigée en savoir-faire. Comme pour mieux raconter les soubresauts de la mémoire, et dessiner de nouveaux imaginaires…
L’histoire d’un apprentissage en somme, d’un saut dans le vide, d’une Espròva. Car depuis l’Auvergne, l’aventure Sourdure propose finalement de colmater la brèche toujours béante, ouverte à la faveur d’une hégémonie culturelle, entre les mondes savants et populaires. Sans se donner des airs de grands soirs, non, mais plutôt en révélant patiemment ce que l’expérience du quotidien offre de plus atemporel. »

SOURDURE

  • 21H / Soirée avec KOMRED et SORGUES:

KOMRED
Auvergne

Loic ETIENNE (accordéons diatoniques), Mathilde KARVAIX (voix, clarinette), Cyril ETIENNE (clarinette)
Clémence COGNET (voix, violon) Antoine COGNET(banjo, guitare)

 

KOMRED “Grange”

Komred, c’est cinq jeunes musiciens qui découvrent ensemble très tôt musique et danse traditionnelle auvergnate au Gamounet, chez « Les Brayauds ». Toujours au service du danseur, un riche travail d’arrangements exploite au mieux les timbres et sonorités des différents instruments. Les bourrées et autres mélodies traditionnelles sont usinées, digérées, colorées…dans le respect du style, du phrasé et de la cadence. Apportant à ce riche répertoire local leurs propres compositions, les musiciens de Komred proposent ainsi un bal auvergnat énergique et vivant, avec comme fil conducteur la bourrée à trois temps !

Clémence, Mathilde, Antoine, Cyril et Loïc se rencontrent au sein de l’atelier de musique d’ensemble des jeunes Brayauds, sous la tutelle de Jean-Marc Delaunay, Sonia Rogowski et Basile Brémaud. Après plusieurs années au cours desquelles ils découvrent les prestations en bal, ils décident en 2003 de fonder leur propre groupe : ces cinq musiciens se retrouvent donc en « comité réduit », d’où « Komred ».

KOMRED

SORGUES

Noëllie NIOULOU (Violoncelle et violon, voix), Basile BREMAUD (Violon , voix, pieds), Clément GAUTHIER (Chant, chabrette, tambourin à cordes)

SORGUES

Les SORGUES, ce sont les résurgences, l’eau qui sourd, du plus profond vers la surface en plusieurs lieux. D’une même eau plusieurs sources, plusieurs rivières. Celle que nous avons suivie est faite de chants, nous avons remonté son cours jusqu’en Périgord, et nous sommes posés là. Nous avons prêté nos voix et nos instruments pour donner du corps a ces mélodies issues d’un répertoire peu connu, travail de fourmi des abbés Casse et Chaminade fin XIX siècle.
Et puis bien sur nous avons bu à d’autres sources…


>>> Voir la soirée du Vendredi 30 Juillet <<<